Mon précédent billet interrogeait les processus de construction et de reconnaissance de ce nouvel objet patrimonial que représente le patrimoine immatériel. Pour tenter de répondre à ces questions, nous organisons le 24 mars prochain, une journée d’étude qui aura lieu à la Cité du Vin de Bordeaux. Celle-ci s’inscrit dans le cadre du projet de recherche Traversées communicationnelles et hybridations contemporaines ainsi que dans la continuité des travaux que je mène avec le groupe Com’En Histoire qui a d’ores et déjà organisé 3 journées d’étude autour de l’Histoire, des patrimoines et des pratiques info-communicationnelles contemporaines de ces objets. Ce temps d’échange se concentrera plus spécifiquement sur le patrimoine culturel immatériel (PCI), son expérimentation, sa théâtralisation et, plus généralement, ses dispositifs de médiation. 

Notre objectif ici est de réunir des chercheurs et des acteurs, professionnels ou amateurs, qui s’intéressent aux usages contemporains du patrimoine. Toutes les pratiques qui visent à le rendre vivant dans un souci de transmission et d’actualisation nous intéressent ici. Ensemble complexe de savoir-faire, objets et pratiques, le patrimoine immatériel, dont il sera plus exactement question ici, est constamment mis en scène, en mots, en sens. Reconstitution de techniques artisanales ou test de recettes de cuisine, les traditions et cultures (notamment régionales) sont ainsi expérimentées. Un collectif d’acteurs (ethnologues, enseignants, communautés militantes, artisans, etc.) travaille conjointement pour faire revivre aujourd’hui des pratiques héritées du passé. Cette journée d’étude, à travers les échanges et confrontation des postures et regards, nous permettra ainsi de décortiquer comment passé, présent et futur s’hybrident dans ces expérimentations contemporaines du patrimoine avec, en toile de fond, les processus de patrimonialisation et de transmission sous-jacents.

Programme

  • 10h00 : Accueil Café
  • 10h15 : Introduction et contexte du programme Traversées par Myriam Bahuaud et Jessica de Bideran
  • 10h30-11h30 : Patrimoine immatériel : caractéristiques et processus de patrimonialisation – Conférence inaugurale par Jean Davallon, Professeur émérite en SIC de l’Université d’Avignon
  • 11h30-12h30 : Héritages culturels : pratiques ancestrales et regards contemporains – Table ronde avec Patricia Heiniger-Casteret, Maîtresse de Conférences en Anthropologie, UPPA et Sylvie Sagnes, Ethnologue, chargée de recherches CNRS, IIAC, UMR8177 – Equipe LAHIC. Discutant : Patrick Fraysse, Professeur en SIC, Université de Toulouse 3

La question de l’expérience est au cœur du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) mais peut-il réellement se passer de médiation ? L’objectif de la table ronde est de réfléchir aux pratiques de transmission et de médiation qui entourent le patrimoine et aux « hybridations » contemporaines que cela implique (artification, folkrorisation, normalisation, etc.). Il ne sera donc pas seulement question de la fabrique de ce patrimoine mais aussi des enjeux de sa valorisation et de sa médiation ainsi que du rôle éventuel des porteurs de projet d’inscription, qu’il s’agisse de communautés de pratiques, de collectivités territoriales ou encore de structures culturelles de type muséal.

  • 14h00-15h00 : Patrimoine gastronomique : traversées des sens et de l’histoire – Table ronde avec Cristina Badulescu, Maîtresse de Conférences en SIC de l’Université de Poitiers (IUT Angoulême), Audrey Moutat, Maîtresse de Conférences en SIC de l’Université de Limoges et Coline Arnaud, Docteure en information-communication, chercheuse associée au laboratoire CHCSC – Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Discutante : Julie Deramond, Maîtresse de Conférences en SIC à l’Université d’Avignon

Qu’est-ce qui fait patrimoine gastronomique ? Entre pratiques ordinaires et art culinaire, entre code territorial et mémoire familiale, l’objectif de cette discussion sera de réfléchir aux caractéristique de cet objet patrimonial difficile à cerner et à circonscrire… N’est-ce qu’une transmission des pratiques ? Où se situe la question des sens ? Quel rôle peuvent jouer les institutions et structures culturelles ? Ces à ces questions que les chercheuses réunies seront invitées à répondre.

  • 15h00-16h00 : Découverte des outils de médiation de la Cité du Vin par Véronique Lemoine, Responsable du Parcours permanent de la Cité du Vin
  • 16h15-17h00 : Quels outils, pour quels médiations, patrimoines et publics ? Discussion avec Maude Puech, Chargée de mission langue et culture régionales – Correspondante EAC – Services Départementaux de l’Éducation Nationale, Katy Bernard, Maîtresse de conférences d’Occitan à l’Université Bordeaux Montaigne et Marie-Tatiana Martin, Responsable EAC et médiation numérique au CIRDOC – Institut Occitan de Cultura, Site Etnopòle – Vilhèra
  • Conclusion de la journée par Agnès Pecolo et Mélanie Bourdaa

Publié par Jessica de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement ingénieure de recherche au sein de l'université Bordeaux Montaigne et de l'Université de Bordeaux. Chercheure associée au MICA, elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental, documentaire, littéraire, etc.)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search