Ré-enchanter le passé – Patrimoines et transmissions

Mon précédent billet interrogeait les processus de construction et de reconnaissance de ce nouvel objet patrimonial que représente le patrimoine immatériel. Pour tenter de répondre à ces questions, nous organisons le 24 mars prochain, une journée d’étude qui aura lieu à la Cité du Vin de Bordeaux. Celle-ci s’inscrit dans le cadre du projet de recherche Traversées communicationnelles et hybridations contemporaines ainsi que dans la continuité des travaux que je mène avec le groupe Com’En Histoire qui a d’ores et déjà organisé 3 journées d’étude autour de l’Histoire, des patrimoines et des pratiques info-communicationnelles contemporaines de ces objets. Ce temps d’échange se concentrera plus spécifiquement sur le patrimoine culturel immatériel (PCI), son expérimentation, sa théâtralisation et, plus généralement, ses dispositifs de médiation. 

Continuer la lecture « Ré-enchanter le passé – Patrimoines et transmissions »

Publicité et traversée du temps : à la recherche de registres communicationnels

Après avoir travaillé sur les mutations des figures de l’âge au sein des publicités télévisuelles, en lien avec le brouillage des âges et la fragilisation du processus de transmission en cours dans notre société (Pecolo, Bahuaud, 2017)1, nous avons décidé de nous concentrer dans le cadre de ce programme de recherche sur les différents registres2 communicationnels liés aux âges de la vie dans les stratégies publicitaires. Notre hypothèse étant que l’on constate une coexistence de registres communicationnels traditionnels avec de nouveaux registres s’adaptant au brouillage des âges de la vie repéré précédemment. Il s’agit par ailleurs d’initier une réflexion conceptuelle sur le marketing dit “générationnel” et ses dérivés, selon nous trop souvent mal cernés.

Continuer la lecture « Publicité et traversée du temps : à la recherche de registres communicationnels »
  1. Pecolo Agnès, Bahuaud Myriam, “L’adulte « ludique » dans le monde publicitaire : entre inversion, régression et imbrication des états d’âge”Sociétés & Représentations, 2017/1 (N° 43), p. 213-229. []
  2. En littérature, on associe le registre littéraire aux caractéristiques d’un texte (registres comiques, tragiques, lyriques, etc.). Autrement dit, on sélectionne des modalités de langage pour adapter son expression à un auditoire particulier. Appliqué au champ de la communication, le registre correspond aux éléments visuels, sonores et discursifs présents dans une publicité. Les communicants construisent une campagne de communication en choisissant ce qu’on appelle un registre communicationnel qu’ils vont développer à travers les personnages (âge, genre, attitudes et comportements), les mises en scène visuelle et sonore, le discours ou le scénario, le slogan et le logos. []

A nouveaux patrimoines, nouvelles questions

Le 7 juillet 2016, le patrimoine culturel immatériel était officiellement inclus dans l’article 1 du Code du patrimoine qui recouvre en France :

“l’ensemble des biens, immobiliers ou mobiliers, relevant de la propriété publique ou privée, qui présentent un intérêt historique, artistique, archéologique, esthétique, scientifique ou technique [mais] également des éléments du patrimoine culturel immatériel, au sens de l’article 2 de la convention internationale pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, adoptée à Paris le 17 octobre 2003.”

https://beta.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGISCTA000006108728/2008-07-16
Continuer la lecture « A nouveaux patrimoines, nouvelles questions »

Les pratiques créatives des fans et des producteurs

Après une matinée centrée sur les questions d’authenticité et d’identité des fans, la seconde moitié de la journée Hyperfans – Traversées des territoires de fans a été consacrée aux pratiques créatives des fans autour des œuvres culturelles et aux pratiques créatives de production pour construire des univers engageants. 

Continuer la lecture « Les pratiques créatives des fans et des producteurs »

A la recherche du fan authentique

Le 19 novembre 2019 a eu lieu à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine la journée d’études Hyperfans. Traversées de territoires fans. Cette journée s’inscrit dans le programme Traversées et entendait interroger les définitions possibles des fans ainsi que leurs pratiques médiatiques, sociales et culturelles. 

Continuer la lecture « A la recherche du fan authentique »

Personnalité numérique

Après avoir réalisé une thèse sur l’énonciation de l’homosexualité masculine visant à étudier le rôle de la technique et du social dans la construction des interactions et des représentations sociales, je propose, dans le cadre du programme de recherche Traversées, d’étudier la construction identitaire d’une autre figure de la société dont les représentations et les caractéristiques participent à la création d’une culture du web : “l’influenceuse”. Cette proposition s’inscrit dans les objectifs du programme de recherche qui nous a déjà permis d’aborder les spécificités des publics fans lors de la journée d’étude organisée par Mélanie Bourdaa, HyperFans. Traversées des Territoires de fans, le mardi 19 novembre 2019 dernier.

Continuer la lecture « Personnalité numérique »

Spécificités des publics fans

La première journée d’études de notre programme de recherche, HyperFans. Traversées des Territoires de fans, a été l’occasion d’interroger, avec des chercheurs mais aussi des fans et des professionnels des médias, l’identité même des fans. Ce questionnement passait par des problématiques d’authenticité, de pratiques culturelles, d’engagement émotionnel, d’affect et de créativité qui sont au cœur des réflexions du groupe TRAVERSÉES. Nous reviendrons en décembre sur le déroulement de la journée dans deux futurs billets, mais nous souhaitons dès à présent proposer une définition des fans afin de mieux comprendre ces publics spécifiques.

Continuer la lecture « Spécificités des publics fans »

Hybridation

Le projet de recherche collectif “TRAVERSÉES” interroge les hybridations identitaires telles que construites, transmises et racontées de générations en générations, de médias en médias. Si cette notion d‘hybridation s’est imposée au cœur de nos échanges et de nos réflexions, il est nécessaire d’en dessiner ici les contours en remontant aux origines du terme.

Continuer la lecture « Hybridation »

HyperFans – Traversées des Territoires de fans

Marginalisés jusqu’aux travaux pionniers de Henry Jenkins, Lisa Lewis et Camille Bacon-Smith (1992), les fans acquièrent aujourd’hui une nouvelle reconnaissance. Les recherches récentes, surtout aux Etats-Unis tendent à analyser l’impact des nouvelles technologies sur les pratiques des fans (Baym, 1999 ; Pearson 2010 ; Booth, 2010 entre autres), qui leur donne un moyen de se rassembler, de s’organiser et de s’exprimer. Cette légitimité permet d’analyser un public, voire un contre-public médiatique, et de mettre en évidence des médiations et résistances culturelles, ainsi que des compétences intellectuelles et techniques. Ces analyses ont fait l’objet de recherches dans les Cultural Studies américaines qui considèrent le phénomène des fans comme l’ultime exemple d’un public actif et producteur. Comme le souligne H. Jenkins, « les fans de médias sont des consommateurs qui produisent, des lecteurs qui écrivent et des spectateurs qui participent » (Jenkins, 2008 : 212).

Continuer la lecture « HyperFans – Traversées des Territoires de fans »

Traversées communicationnelles et hybridations contemporaines

Transmédias, transgénérationnel, transgenre, transhumanisme, transdisciplinaire… Ce que le préfixe “trans” souligne c’est une traversée. Il appelle à dépasser les bornes, bouger les codes, franchir les barrières, produire des brèches dans l’ordre, la norme, la règle, admis jusque là. Sous les “trans” se cache la perturbation d’une binarité structurante et rassurante, nous pouvons ne plus être d’un côté ou de l’autre mais passer de l’un à l’autre et même être des deux côtés à la fois. Il s’agit dès lors de bousculer les contours établis d’un média, d’une génération, d’un genre, d’un corps, d’un âge ou d’une science, de déconstruire les us et coutumes. Les “trans” annoncent la fin des étanchéités qui, bien qu’ayant  continûment existé, est aujourd’hui parlée voire prônée, ce qui ne veut pas dire reconnue. S’il y a toujours eu un enfant en chaque adulte, une femme dans chaque homme, le contemporain discourt sur les glissements de l’un à l’autre, du chaud au froid et inversement, et des alliances de l’un dans l’autre, du tiède. C’est ce dernier qui nous intéresse ici, comme symbole d’une perméabilité éloignée des catégorisations nettes qui enferment, comme emblème de tous les brouillages à l’œuvre et nous le nommerons, hybridation1. Les narrations elles-mêmes se font hybrides et mobilisent différents supports et acteurs complémentaires plus qu’adversaires.

Continuer la lecture « Traversées communicationnelles et hybridations contemporaines »
  1. Ce concept fera l’objet d’un prochain billet dans la catégorie Questions de recherche []

Traversées

Chercheuses au sein du Laboratoire MICA (Médiations, Informations, Communication, Arts ; EA 4426) et rattachées à l’axe de recherche IDEM (Image, Design, Espace et Médiation : l’expérience du contemporain) de l’Université Bordeaux Montaigne, nous souhaitons à travers ce carnet partager un projet de recherche collectif visant à questionner les hybridations identitaires telles que construites, transmises et racontées de générations en générations, de médias en médias. Nous explorerons ici des mélanges d’héritages et d’innovations, de soi et de l’autre, de grand et de petit, qui font ce que nous sommes : des êtres uniques et ressemblants, fondamentalement hybrides.

Continuer la lecture « Traversées »